WINCHESTER

A l'origine de l'aventure, Oliver Fisher Winchester n'a rien du cow-boy. Il est fabricant de chemises lorsqu'il investit son argent dans la société Volcanic de New-Haven, spécialisée dans les armes à feu. Il accède à la présidence en 1857 en devenant le principal actionnaire. Il demande à ce que les nouvelles armes soient légères (moins de trois kg) et ne soient plus à un coup. Il mise également sur la sécurité avec des cartouches métalliques plus fiables que celles en papier.

La société devient ensuite la New Haven Arms Company, Winchester embauche un armurier, Benjamin Tyler Henry, et lui demande d'affiner les mélanges de poudre et de fulminate de mercure pour améliorer la propulsion des projectiles. Il produit des canons à rayures pour affiner la précision des tirs dès 1860.

En 1861, Henry met au point le chargement par la culasse, en intégrant un magasin de 10 cartouches. Il crée ainsi le premier fusil à répétition sans barillet. Le succès est immédiat auprès des cow-boys et des chercheurs d'or.